Engrais: l’Europe mise sur le Maroc

ENGRAIS: L’EUROPE MISE SUR LE ROYAUME DU MAROC

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Royaume du Maroc. 40% des importations européennes de phosphate provenaient du Royaume du Maroc.




L’enjeu est majeur pour l’Union européenne, qui importe de Russie à la fois le gaz et l’engrais alors que le gouvernement russe a d’ores et déjà recommandé à ses producteurs d’engrais de suspendre leurs exportations.

Dans une déclaration à Euractiv, Jacob Hansen, directeur général de Fertilizers Europe, le réseau qui représente la majorité des producteurs d’engrais en Europe a exprimé ses inquiétudes et annoncé la nouvelle feuille du continent, concernant l’approvisionnement en engrais.

« Le gaz est une matière première importante pour la production de l’engrais ».




Le directeur général de Fertilizers Europe a ajouté que « la guerre en Ukraine a conduit à la hausse des prix des engrais et sans eux nous ne pouvons pas assurer notre sécurité alimentaire ».

« Les engrais minéraux sont utilisés dans 50% de la production alimentaire. 60% des importations viennent de Russie et de Biélorussie », a-t-il précisé.

Dans ses conditions, l’Europe a décidé de se tourner vers d’autres sources d’approvisionnement et de renforcer ses relations commerciales existantes. À cet effet, le Royaume du Maroc à travers l’OCP* est cité comme une alternative viable.




« La solution la plus évidente est d’acheter plus d’engrais en Afrique du Nord, en particulier au Maroc », a déclaré le directeur général de Fertilizers Europe, Jacob Hansen.

Le directeur général du réseau qui représente la majorité des producteurs d’engrais en Europe ajoutant que le Royaume du Maroc est ainsi encouragé à augmenter sa production pour combler le vide.

*Le groupe OCP (anciennement Office chérifien des phosphates), fondé le 7 août 1920 au Royaume du Maroc et transformé en 2008 en une société anonyme (OCP SA), est le premier exportateur de phosphate brut, d’acide phosphorique et d’engrais phosphatés dans le monde.