La Tunisie invite Brahim Ghali, le Maroc rappelle son ambassadeur

LA TUNISIE INVITE BRAHIM GHALI, LE ROYAUME DU MAROC RAPPELLE SON AMBASSADEUR

Le rapprochement entre l’Algérie et la Tunisie se confirme. Après l’invitation par la Tunisie du chef du groupe séparatiste armé qui se fait appeler « Polisario », Brahim Ghali, le Royaume du Maroc a décidé de rappeler son ambassadeur en Tunisie.




Le Royaume du Maroc ne participera pas au 8ᵉ Sommet de la TICAD (forum de coopération Japon-Afrique) qui se tient en Tunisie les 27 et 28 août et de rappeler immédiatement en consultation l’Ambassadeur du Roi à Tunis, « suite à l’attitude de ce pays dans le cadre du processus du forum de coopération Japon-Afrique qui vient confirmer de manière flagrante son hostilité à l’égard du Royaume du Maroc».

Pour les autorités marocaines, « après avoir multiplié récemment les positions et actes négatifs à l’égard du Royaume du Maroc et de ses intérêts supérieurs, l’attitude de la Tunisie dans le cadre du processus du forum de coopération Japon-Afrique vient confirmer de manière flagrante son hostilité ».

Cette invitation du chef du groupe séparatiste armé qui se fait appeler « Polisario » va à l’encontre de « l’avis du Japon et en violation du processus de préparation et des règles établies », le pays ayant « décidé unilatéralement d’inviter l’entité séparatiste », précise le ministère des Affaires étrangères marocain.

Selon le Royaume du Maroc, ceci est « un acte grave et inédit, qui heurte profondément les sentiments du peuple marocain et de ses forces vives ».