Sebta: embouteillage monstre à la frontière marocaine

SEBTA : ATTENTION, EMBOUTEILLAGE MONSTRE À LA FRONTIÈRE MAROCAINE CE WEEK-END

Les Marocains d’Europe en fin de vacances au Royaume du Maroc, vivent le calvaire dans le cadre de la phase retour de l’Opération Marhaba. Au cours de ce dernier week-end d’août, ils passent jusqu’à 17 heures d’attente à la frontière de Tarajal avant d’entrer à Sebta.




De nombreuses familles de Marocains Résidant à l’Étranger mais aussi d’Espagnols en provenance du Royaume du Maroc, sont bloquées à la frontière avec Sebta, patientant des heures dans de longues files d’attente qui ont atteint le quartier de La Condesa à Fnideq. Le contrôle à la frontière est la cause de cette lenteur qui s’est accentuée après la récente saisie à Sebta de 250 kilos de résine cannabis retrouvés dans le coffre d’un véhicule en provenance du Royaume du Maroc, fait savoir le media local El faro de Ceuta. La situation est intenable pour ces familles.




Ces familles se retrouvent sans nourriture et eau et contraintes d’abandonner leurs véhicules dans la file pour aller faire leurs achats dans les établissements voisins ou à l’hôtel Ibis à Fnideq. « C’est un véritable enfer », dénonce l’Association des usagers de la frontière Tarajal/Bab Sebta sur les réseaux sociaux, appelant à une réaction de l’Union européenne. Des embouteillages monstres avaient été enregistrés à la frontière de Sebta dans les premiers jours de juillet, avant la célébration de l’Aïd Al Adha. La délégation gouvernementale de la ville autonome, pour sa part, avait déjà alerté que ce week-end serait critique.




Pourtant, une zone d’attente, qui est identique à celle de Loma Colmenar dans l’enclave occupée de Sebta, est disponible à seulement 20 kilomètres de la frontière de Tarajal, près de Tétouan. Mais les autorités ne l’ont pas spécialement aménagée pour cette Opération Marhaba 2022. L’exploitation de cette zone aurait permis d’éviter les files d’attente infernales enregistrées au cours de cette Opération Transit, et qui devraient être encore plus prononcées ce week-end. Vivement qu’elle soit prise en compte lors des prochaines éditions de l’Opération Marhaba.