Enseignement supérieur: le Maroc veut faire appel à des MRE

LE ROYAUME DU MAROC VEUT FAIRE APPEL À DES MAROCAINS RÉSIDANT À L’ÉTRANGER (MRE) POUR AMÉLIORER LA QUALITÉ DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Le Royaume du Maroc envisage de recourir à ses compétences à l’étranger pour améliorer la qualité de l’enseignement supérieur dans ses universités. Une réforme est en cours de préparation pour revoir le cadre légal régissant la profession.




Source de désaccord entre le gouvernement et les syndicats de l’enseignement supérieur, l’épineux problème de la réforme du statut particulier du corps des enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur est en passe d’être résolu.

S’exprimant lors du point de presse à l’issue du conseil du gouvernement, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui a assuré que le gouvernement s’est engagé à rapatrier les compétences marocaines évoluant à l’étranger.

L’objectif est de tirer vers le haut l’enseignement dans les universités marocaines, a déclaré Abdellatif Miraoui, tout en rappelant que l’actuel statut régissant le corps des enseignants ne permet pas d’intégrer des universitaires exerçant à l’étranger.

Pour y remédier, un nouveau statut est en cours de finalisation, a-t-il annoncé, fruit d’un accord avec le syndicat national de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Le texte sera finalisé au cours du mois de septembre, a précisé le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation.