Embellie du tourisme marocain grâce aux MRE

EMBELLIE DU TOURISME AU ROYAUME DU MAROC GRÂCE AUX MAROCAINS RÉSIDANT À L’ÉTRANGER

Au Royaume du Maroc, le tourisme a connu une forte embellie en juin et juillet grâce notamment à l’afflux des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Mais la sortie de crise n’est pas pour demain.




Après deux années de crise due au Covid-19, le tourisme marocain a repris ces deux derniers mois.

Communiquant les statistiques, le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire précisait le 24 août dernier que le Royaume du Maroc a accueilli durant les mois de juin et juillet 2022 un total de 3,2 millions de touristes, dont 65% en juillet avec plus de 2 millions d’arrivées.

« Il s’agit d’une performance exceptionnelle ayant permis de récupérer 100% des arrivées des mois de juin et juillet 2019 », annonçait-il dans un communiqué.

Le département de Fatim-Zahra Ammor doit cette forte embellie en grande partie à l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger et aux touristes nationaux. Les trois quarts des arrivées de juillet proviennent en l’occurrence des Marocains résidant à l’étranger.




Les restrictions imposées par des pays comme la France sur les visas ont poussé les nationaux à se ruer vers les offres locales.

Toutefois, le tourisme marocain est loin de sortir de la crise qui le secoue depuis deux ans.

Il a été constaté que seuls le Nord et Agadir-Taghazout ont profité de cette aubaine.

Les villes comme Rabat, Casablanca, Fès, Ourzazate, Errachidia ont manqué d’attractivité en raison notamment des prix qui sont pratiqués dans les restaurants, les hôtels, etc.

Même constat à Marrakech, où à peine une dizaine d’établissements ont fait le plein.

La cause ? « L’on a très mal géré la reprise et préparé l’après-Covid. La tutelle et l’Office national marocain du tourisme (ONMT) se sont contentés d’opérations institutionnelles à l’étranger, sans plus », souligne un opérateur.