L’ex président tunisien Moncef Marzouki critique Kaïs Saïed et soutient le Maroc

L’EX PRÉSIDENT TUNISIEN MONCEF MARZOUKI CRITIQUE L’ACTUELLE PRÉSIDENT TUNISIEN KAÏS SAÏED ET SOUTIENT LE ROYAUME DU MAROC

L’accueil de Brahim Ghali, le chef du groupe séparatiste armé qui se fait appeler « polisario », au 8ème Sommet de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 8) qui s’est achevée ce dimanche 28 août à Tunis continue de susciter des réactions.




Moncef Marzouki, ancien président tunisien fustige l’attitude de l’actuel dirigeant du pays Kaïs Saïed, et apporte son soutien au Royaume du Maroc.

Une autre voix s’élève contre l’accueil réservé au chef des séparatistes par l’actuel chef de l’État tunisien, Kaïs Saïed.

Dans un post sur son compte Facebook, Moncef Marzouki, ancien président tunisien, s’insurge contre « l’acte d’accueillir triomphalement le chef du Polisario comme s’il était mondialement connu ».

Cet accueil « est condamnable et préjudiciable aux intérêts de la Tunisie et du Maroc », a-t-il affirmé.

L’ancien dirigeant tunisien a aussi dénoncé la création par l’Algérie d’un « sixième État au Maghreb ».

Selon lui, c’est impossible à réaliser.

« La seule solution qui soit dans leur intérêt, et celui de tous les Maghrébins, réside dans l’autonomie avec toutes les composantes, sans exclure aucun parti politique au sein du vaste pays qu’est le Maroc », a ajouté l’ex président tunisien Moncef Marzouki.