« Les relations entre le Maroc et l’Algérie ne s’amélioreront pas de sitôt »

« LES RELATIONS ENTRE LE MAROC ET L’ALGÉRIE NE S’AMÉLIORERONT PAS DE SITÔT »

Depuis un an, l’Algérie a coupé les ponts avec le Royaume du Maroc en raison notamment de la question du Sahara marocain. Les tensions entre les deux pays sont loin de retomber.




Le journal israélien The Jerusalem Post a consacré un article à la crise entre l’Algérie et le Royaume du Maroc.

Le journal anglophone évoque l’obsession algérienne à l’encontre du Royaume du Maroc.

« Le rétablissement des relations maroco-israéliennes, accueilli par des attaques et une hostilité algériennes incessantes, n’est qu’une des illustrations les plus récentes de l’énorme fossé qui sépare les deux pays », fait remarquer l’auteur de l’article.

Il a noté qu’« entre le régime algérien et le Royaume du Maroc, il y a fort à parier que les relations ne s’amélioreront pas de sitôt ».

Pour étayer son argumentaire, la publication fait observer qu’au-delà de la question du Sahara, chacun des deux pays développe des visions et des philosophies du monde et de leurs avenirs respectifs qui sont aux antipodes.




« Les deux dernières allocutions* du roi Mohammed VI ont rappelé cette dure réalité qui n’est guère un secret, laquelle a conduit à l’affolement de la machine de propagande algérienne. »

« Dans son dernier discours du Trône, le roi Mohammed VI a tenu les autorités algériennes pour responsables en appelant à la relance du Maghreb.

Les peuples marocain et algérien rêvent de cette union régionale qui, si elle devenait une réalité, ouvrirait de nouvelles perspectives aux jeunes maghrébins et offrirait un champ d’action élargi pour le commerce et l’investissement. »

*Le Discours à la Nation à l’occasion du 23ème anniversaire de l’accession du Souverain au Trône et le Discours à la Nation à l’occasion du 69ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple.