Des Marocains appellent à « se débarrasser » du français dans les écoles

DES MAROCAINS APPELLENT À « SE DÉBARRASSER » DU FRANÇAIS DANS LES ÉCOLES

Depuis quelques semaines, de nombreux internautes marocains ont lancé une campagne sur les réseaux sociaux appelant à « se débarrasser » de la langue française dans la politique éducative. Pour eux, le recours à cette langue a placé le Royaume du Maroc en bas du classement mondial des systèmes éducatifs.




Sur internet, les militants affirment que ce changement de langue aidera le Royaume du Maroc à retrouver une vraie souveraineté nationale.

À cet effet, ils invitent les autorités à recourir à l’utilisation des langues nationales (l’arabe et l’amazigh) ainsi qu’à l’anglais comme langue de la science et d’ouverture sur le monde.

Ceux qui souhaitent voir le pays opérer ce changement promeuvent l’idée que « le Royaume du Maroc n’est pas une province de la France. »

D’après leurs explications, le français n’est pas seulement la langue du colonisateur, il est aussi dépassé et peu pratique.

La politique éducative de l’État promouvant le français a conduit au fait que le Royaume du Maroc occupe l’une des dernières places dans le classement des systèmes éducatifs dans le monde, ont-ils dénoncé.

Cette campagne anti-française intervient au moment où Emmanuel Macron est annoncé au Maroc en octobre prochain.

Les militants pointent également la crise des visas qui a éclaté à cause de la décision de Paris de réduire drastiquement le nombre de visas délivrés aux citoyens de l’ensemble des pays maghrébins.