Maroc: une réunion ministérielle des pays qui ont des consulats dans les provinces du Sud

NASSER BOURITA ANNONCE LA TENUE IMMINENTE D’UNE RÉUNION MINISTÉRIELLE DES PAYS AYANT OUVERT DES CONSULATS DANS LES PROVINCES DU SUD DU MAROC

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a annoncé, mercredi à Dakhla, la tenue imminente d’une réunion ministérielle des pays qui ont ouvert des consulats dans les provinces du sud du Royaume du Maroc.




“Nous allons œuvrer durant les prochains mois pour la tenue d’une réunion, que ce soit à Laâyoune ou à Dakhla, en présence tous les pays ayant ouvert des consulats dans les provinces du sud, pour confirmer cette dynamique et créer une plus grande coordination entre ces États”, a indiqué Nasser Bourita lors d’un point de presse conjoint avec son homologue capverdien, Rui Alberto De Figueiredo Soares, tenu à l’issue de l’inauguration à Dakhla d’un consulat général de la République de Cabo Verde.

Cette initiative, a ajouté M. Bourita, s’inscrit dans le cadre du processus de renforcement de la dynamique d’ouverture des consulats, que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a souligné dans Son discours adressé à la Nation à l’occasion du 69ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, suivant l’évolution positive que connaît la question de l’intégrité territoriale du Royaume.




Le fait qu’environ 40% des États africains ont ouvert des consulats à Laâyoune et à Dakhla, comme l’a affirmé Sa Majesté le Roi Mohammed VI, reflète l’orientation générale au sein du continent africain à soutenir l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc et ses droits légitimes sur cette partie de son territoire, a-t-il relevé.

Nasser Bourita et le ministre capverdien des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration régionale, Rui Alberto De Figueiredo Soares, ont présidé mercredi à Dakhla la cérémonie d’ouverture du consulat général de la République de Cabo Verde, qui marque ainsi son soutien ferme à la souveraineté du Royaume du Maroc sur son Sahara et à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc.