Gibraltar: le carburant d’un bateau échoué menace les côtes marocaines

GIBRALTAR: LE CARBURANT D’UN BATEAU ÉCHOUÉ MENACE LES CÔTES DU ROYAUME DU MAROC

Le navire OS35 qui s’est échoué au large de la côte est de Gibraltar pourrait déverser ses déchets dans les eaux jusqu’à atteindre les plages de la Costa del Sol et même du Royaume du Maroc.




La situation du navire « est restée stable » dans la nuit du mercredi à jeudi, selon le Conseil de contingence du gouvernement (CCG), et la surveillance effectuée au moyen de drones et d’images thermiques depuis la terre « n’a pas révélé de changements significatifs ».

Le maire de La Línea de la Concepción, Juan Franco, espère pour sa part que le déversement du carburant du navire échoué au large de la côte est de Gibraltar n’atteindrait pas ses plages et « la Costa del Sol ».

De son côté, le gouvernement de Gibraltar a prévu de démarrer ce jeudi l’extraction du carburant de ce navire, rapporte La Voz del Sur.




Les experts craignent qu’une aggravation des conditions météorologiques n’endommage davantage la structure du navire échoué qui a été examiné ce jeudi matin par des spécialistes.

« Les images les plus récentes à 09 h 30 montrent des averses se déplaçant vers le nord du Maroc. Celles-ci pourraient entraîner de légères pluies à Gibraltar dans les prochaines heures », selon le service météorologique officiel de Gibraltar.

Tous les efforts seront menés pour retirer l’huile lubrifiante déversée dans la mer, assure-t-on.

Le navire « OS 35 est déjà entouré d’une barrière océanique qui devrait contenir tous les déversements d’hydrocarbures qui pourraient survenir. Il ne semble pas y avoir eu de déversements d’hydrocarbures », a déclaré Fabian Picardo.




Fabian Picardo est le président du Conseil de contingence du gouvernement qui a échangé sur la question avec le vice-amiral, David Steel.

En vertu des dispositions de la Loi sur les contingences civiles, l’état d’urgence (MAJAX) a été décrété et toutes les ressources disponibles seront affectées à cette urgence.

Toutes les autres opérations quotidiennes du port de Gibraltar ont été interrompues pour assurer la disponibilité des ressources.

Le conseil municipal d’Algésiras a activé le plan d’action local contre la pollution côtière en prévision d’éventuels incidents environnementaux causés par la situation.