Faudel explique pourquoi il a été contraint de partir au Maroc

FAUDEL EXPLIQUE POURQUOI IL A ÉTÉ CONTRAINT DE PARTIR AU ROYAUME DU MAROC

Après une traversée du désert qui a duré plusieurs années, « le prince du Raï », Faudel, revient peu à peu au-devant de la scène. Dans une interview, il explique pourquoi il a été contraint de partir au Royaume du Maroc.




Dans l’émission Morning Sans Filtre sur Virgin Radio, Faudel est revenu sur son soutien à Nicolas Sarkozy durant la campagne présidentielle de 2007.

Un épisode de sa vie qui reste un mauvais souvenir pour le chanteur, car soutenir publiquement le candidat Nicolas Sarkozy lui a apporté plus de mal que de bien. « Une partie de son public s’est détournée de lui », fait savoir Gala.

Le prince du raï regrette cet engagement politique : « En France, ça ne passe pas la politique. Il ne faut pas y aller, parce que ce n’est pas notre métier.

Aujourd’hui, j’ai beaucoup de recul avec ça. Mais c’est la seule connerie que j’ai pu faire dans ma vie ».

Cet engagement politique a également contraint l’interprète de Mon pays à quitter la France pour le Maroc en raison des menaces et agressions.




Le Royaume du Maroc est ainsi devenu son pays d’adoption; « le prince du Raï » Faudel a acquis la nationalité marocaine en 2011.

« J’ai mon fils qui s’est fait plusieurs fois agresser à cause de ça. »

Pour « survivre » et « sortir la tête de l’eau », « j’avais qu’une seule solution c’était de quitter la France, je suis parti avec mon petit sac et je suis parti au Maroc », a fait savoir Faudel.

Aujourd’hui, le franco-maroco-algérien s’excuse d’avoir fait ce choix. « On m’a dit ‘pourquoi tu l’as soutenu  ?’ et je me suis dit ‘mais merde qu’est-ce que j’ai fait  ?’.

Je comprends que ça puisse offenser qu’on m’ait vu avec cette personne. Aujourd’hui, je m’en excuse. Il ne fallait pas que je sois là parce que ce n’était pas ma place », a ajouté le franco-maroco-algérien.