Un marocain bloqué à Sebta depuis plusieurs semaines

UN MAROCAIN BLOQUÉ À SEBTA DEPUIS PLUSIEURS SEMAINES

Moustapha, jeune marocain handicapé mental, est bloqué à Sebta depuis plusieurs semaines. Sans papiers, il a été déjà expulsé à trois reprises par les agents marocains à la frontière de Tarajal. Son seul souhait, retrouver sa famille à Kénitra.




Depuis plus d’un mois, Moustapha vit comme un sans-abri à la frontière de Tarajal parce qu’il n’a pas de papiers et ne peut pas traverser la frontière pour rejoindre le Maroc. Il survit grâce à la générosité des responsables de la cafétéria de la Puerta de Europa, située près la frontière, qui assurent sa restauration quotidienne. Le jeune homme de 29 ans, qui a séjourné dans un centre pénitentiaire à Puerto de Santa María (Cadix), ne comprend pas bien l’espagnol, fait savoir El Faro de Ceuta. Dans cette situation, Moustapha est victime de toutes sortes d’agressions. « L’autre jour, des jeunes l’ont agressé avec des hameçons de pêche », se sont indignés les responsables de la cafétéria.




« Cela fait presque deux mois qu’il se couche sur le banc, dort un moment sur la chaise ou va s’allonger au carrefour avant le passage frontalier, ou n’importe où, dans l’espoir de retrouver un jour ses proches au Royaume du Maroc. Sur son visage, on lit la tristesse et la peur. En tant que citoyen marocain, les autorités marocaines lui refusent l’accès au territoire du Royaume du Maroc parce qu’il n’a pas de documents d’identité et pas de documents sanitaires. Comme Moustapha, ils sont actuellement plus d’une centaine à vivre la même situation pour les mêmes motifs ou d’autres. Bloqués à la frontière marocaine, et sans possibilité de retour en Espagne, ces Marocains sont livrés à eux-mêmes.