Le Maroc acquiert une plateforme de partage de données auprès de l’Espagnol Minsait

LE ROYAUME DU MAROC ACQUIERT UNE PLATEFORME DE PARTAGE DE DONNÉES AUPRÈS DE L’ESPAGNOL MINSAIT

Le Royaume du Maroc a acquis une plateforme de partage de données auprès de la société espagnole Minsait, filiale du groupe Indra.




Avec ce système, développé par Minsait en collaboration avec l’Agence marocaine du développement du digital (ADD), tous les systèmes d’information du pays pourront communiquer entre eux indépendamment de leurs caractéristiques technologiques, indique la société dans un communiqué.

Il s’agit d’une initiative que le gouvernement marocain considère comme prioritaire pour favoriser la transformation numérique du secteur public, simplifier les processus et améliorer la prestation des services, ajoute-t-on.

L’interopérabilité entre les différents systèmes permet de réduire les cycles de traitement et la fourniture de documents qui ont été livrés précédemment dans l’une des administrations connectées, ainsi que les erreurs humaines et les coûts.




La plate-forme d’interopérabilité est un système ouvert d’Internet des objets (IoT) avec des capacités «Big Data» de Minsait, qui permet d’intégrer et de partager facilement des informations provenant de différents systèmes, applications et appareils.

La technologie de la plate-forme d’interopérabilité facilite également le cryptage des communications pour protéger la confidentialité et l’intégrité des informations.

La société espagnole Minsait, en tant que membre du groupe Indra, est présent au Royaume du Maroc depuis plus de 20 ans, où elle est un partenaire technologique dans certains des projets les plus emblématiques, rappelle-t-on.

La société technologique a également ouvert en 2018 un nouveau bureau à Rabat confirmant ainsi son engagement dans le Royaume du Maroc et en renforçant sa capacité de croissance en Afrique, conclut la même source.