Déçue par la Belgique, Ryanair compte renforcer sa présence au Maroc

DÉÇUE PAR LA BELGIQUE, RYANAIR COMPTE RENFORCER SA PRÉSENCE AU ROYAUME DU MAROC

Déçue par la Belgique qu’elle menace de quitter, la compagnie aérienne Ryanair compte renforcer sa présence au Royaume du Maroc.




Tension sociale, augmentation des taxes aéroportuaires, manque de croissance, manque de visibilité et manque d’attractivité… La compagnie aérienne à bas prix irlandaise Ryanair est en colère contre la Belgique et menace de quitter l’aéroport de Bruxelles-Zaventem et celui de Charleroi-Brussels South. « Je ne vois aucune croissance dans votre pays pour les 12 prochains mois. La Belgique, ce pays qui me tient tant à cœur, notamment pour ses syndicats, a un modèle économique bizarre ». C’set ce qu’a déclaré au quotidien « La Libre » Michael O’Leary, le président-directeur général de la compagnie Ryanair.




La compagnie aérienne low cost irlandaise serait en outre sur le point de fermer plusieurs bases européennes « dans les deux prochaines semaines ». Actuellement, la compagnie aérienne Ryanair travaille à poursuivre son expansion. La compagnie a enregistré un nouveau record de trafic le mois dernier, et établit des prévisions financières « tablant sur un bénéfice d’1 milliard d’euros en 2022 ». « Nous allons continuer à nous développer en Europe. Nous aimerions également nous développer dans les pays d’Afrique du Nord, en particulier le Maroc », a précisé le PDG de la compagnie Michael O’Leary.