L’Algérie salue les efforts du Roi Mohammed VI dans la protection d’Al-Qods

L’ALGÉRIE SALUE LES EFFORTS DU ROI MOHAMMED VI DANS LA PROTECTION D’AL-QODS

Une fois n’est pas coutume, l’Algérie n’a pas levé son véto à une résolution saluant les efforts du roi Mohammed VI, en sa qualité de président du Comité Al-Qods, dans la défense de la ville palestinienne.




Ces éloges adressés au souverain porte la signature du Comité ministériel de la ligue arabe chargé de faire la lumière sur les violations israéliennes dans la ville sainte, lors de sa réunion de ce mardi 6 septembre au Caire.

L’Algérie s’est félicitée, au même titre que les autres composantes de ladite instance panarabe, des projets réalisés par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, bras exécutif du Comité Al-Qods et basé à Rabat, sous l’égide du Roi Mohammed VI, pour maintenir les Maqdissis sur leur terre et appuyer leur résistance.

Pour sa part le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a mis en avant, devant le Comité ministériel la médiation conduite par le roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, et les États-Unis.




La médiation conduite par le roi Mohammed VI et les États-Unis a abouti à un accord pour l’ouverture, sans interruption, du poste-frontière « Allenby/Roi Hussein » reliant la Cisjordanie à la Jordanie.

Les membres de Comité ministériel arabe sont : le Maroc, l’Arabie saoudite, la Palestine, la Jordanie, le Qatar, l’Egypte, les Émirats arabes unis, la Tunisie et l’Algérie, ainsi que le secrétaire générale de la Ligue arabe.

Par le passé, l’Algérie s’était fermement opposée à toute publication de communiquées d’organisations arabes et islamiques, saluant les efforts du roi Mohammed VI dans la protection d’Al-Qoids, exigeant que le président Abdelmadjid Tebboune soit logé à la même enseigne que le souverain.