Armes chimiques: l’Espagne refuse de reconnaître sa responsabilité dans la guerre du Rif

ARMES CHIMIQUES: L’ESPAGNE REFUSE DE RECONNAÎTRE SA RESPONSABILITÉ DANS LA GUERRE DU RIF

Le gouvernement que préside Pedro Sanchez n’a pas approuvé une indemnisation de 100 millions euros au profit du Maroc pour les violations commises par l’armée espagnole durant la Guerre du Rif, affirme la Radio et Télévision d’Espagne.




Dans son démenti à des (fausses) informations qui ont été relayées sur les réseaux sociaux (notamment au Maroc), suite à une enquête, le média public Radio et Télévision d’Espagne précise que, dans le cadre de l’examen du projet de loi sur la mémoire démocratique, des partis catalans et d’extrême gauche ont présenté des amendements portant réparation des victimes au Rif.

Ces propositions ont été rejetées, le 14 juillet dernier, par la majorité de la Chambre des députés.

Après ce vote, le projet envoyé au Sénat ne fait aucune référence à la Guerre du Rif ou aux gaz chimiques, indique la Radio et Télévision d’Espagne.

Pour rappel, en octobre 2021, la formation Gauche républicaine catalane (ERC pour son acronyme en castillan) avait demandé au gouvernement de «reconnaître les responsabilités de l’État espagnol et la réparation des dommages résultant de l’utilisation d’armes chimiques dans le Rif».

Le parti politique espagnol Gauche républicaine catalane avait également appelé Madrid à «assumer sa responsabilité pour les actions militaires menées par l’armée espagnole contre la population civile du Rif sur ordre de sa plus haute autorité, le roi Alphonse XIII, au cours des années 1922-1927».