France: une société marocaine veut acheter « Les Fonderies du Nord »

FRANCE: UNE SOCIÉTÉ MAROCAINE VEUT ACHETER « LES FONDERIES DU NORD »

Une société marocaine pourrait racheter les Fonderies du Nord, société française basée à Hazebrouck (Nord de la France), spécialisée dans la fabrication de pièces brutes en acier pour l’industrie de la pompe et les papeteries, et placée en liquidation judiciaire.




Les Fonderies du Nord, situées rue de Merville, ont été placées en liquidation judiciaire. À l’audience du mardi devant le tribunal de commerce de Dunkerque, ses responsables ont pu obtenir un sursis jusqu’au 30 septembre, dans l’espoir qu’une entreprise étrangère se manifeste pour racheter la société et sauver les 22 emplois menacés, fait savoir La Voix du Nord. « Une société étrangère, du Maroc, est très intéressée, elle est venue visiter nos locaux fin juillet et a mandaté le cabinet Deloitte pour répondre à l’appel d’offres de reprise.




Mais les délais sont courts, surtout quand on voit la technocratie française. Cette prolongation d’activité devrait lui permettre de finaliser son dossier », a déclaré François Ségard, le dirigeant des Fonderies du Nord. Le responsable est conscient des difficultés et des dettes de la structure du fait des mutations du secteur de la métallurgie. « Cela fait vingt ans qu’on désindustrialise le pays, nous sommes des sous-traitants de grandes entreprises qui ont délocalisé. Le conflit actuel avec la Russie n’est pas le premier que nous subissons.




[…] Nous avons perdu des marchés, le chiffre d’affaires a baissé, on a eu du mal à payer nos charges à l’URSSAF », explique-t-il. De leur côté, les employés, désespérés, expriment leur « ras-le-bol ». « Ce qu’on veut, c’est partir et tourner la page… Les difficultés ne datent pas d’hier et avec l’augmentation du prix des matières premières, l’activité était ralentie », affirme Patrick Turpin, délégué syndical CGT. Les Fonderies du Nord ont été créées en mai 1963 par Robert Ségard et collaborent avec de grands noms de l’industrie française comme PSA (Peugeot-Citroën) ou RNUR (Renault).