Mondial 2022: des policiers marocains au Qatar pour renforcer la sécurité

MONDIAL 2022 : DES POLICIERS MAROCAINS AU QATAR POUR RENFORCER LA SÉCURITÉ

Le Qatar finalise ses préparatifs pour la Coupe du monde de football 2022. Le pays a déjà reçu l’appui de plusieurs milliers de policiers marocains pour renforcer la sécurité pendant toute la durée de la compétition.




Le Qatar ne lésine pas sur les moyens pour assurer la sécurité lors de la prochaine Coupe du Monde 2022.

Dans ce cadre, les forces de l’ordre qatariennes ont été appuyées par leurs multiples partenaires mondiaux dont le Maroc pour assurer la sécurité terrestre lors du Mondial 2022.

Plus de 23 000 agents de sécurité bien équipés dont des policiers marocains seront déployés tout au long de la compétition pour gérer les foules et éviter les débordements.

L’objectif, assurer la sécurité et le bien-être de tous.

Le pays a acquis plusieurs systèmes militaires de pointe comme les chasseurs Eurofighter Typhoon dont il a réceptionné récemment un premier lot.

Il avait signé en 2017 un contrat de 8 milliards de dollars avec BAE Systems pour l’achat de 24 unités de ces chasseurs et de neuf avions d’entraînement avancé Hawk Mk 167, fait savoir Noticias de Israel.




Les Typhoons seront utilisés pour la sécurité aérienne lors du Mondial 2022 qui se déroulera du 21 novembre au 18 décembre.

Le pays a déjà aussi reçu 6 des 28 hélicoptères NH90 commandés en août 2018.

La société italienne Leonardo est responsable de toutes les prévisions météorologiques et de la gestion du trafic aérien à l’aéroport international Hamad.

Elle assurera l’arrivée en toute sécurité des joueurs et des spectateurs à la Coupe du monde. Fortem Technologies, une société basée dans l’Utah, a aussi annoncé en juillet sa collaboration avec le Qatar pour contrer les drones près du stade avec son système SkyDome.

L’OTAN a aussi assuré en juin le Qatar de son assistance à travers notamment « une formation contre les menaces posées par les matières chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (CBRN) ».