David Govrin, un fardeau dans les relations entre le Maroc et Israël

DAVID GOVRIN, UN FARDEAU DANS LES RELATIONS ENTRE LE MAROC ET ISRAËL

David Govrin, chef du bureau de liaison d’Israël à Rabat, est devenu un fardeau dans les relations entre l’État hébreu et le Maroc. C’est du moins ce qu’auraient dit les autorités marocaines à leurs homologues israéliens.




David Govrin retournera-t-il à son poste ? Selon des sources fiables, il sera fixé sur son sort d’ici une semaine. Mardi, le chef du bureau de liaison d’Israël à Rabat a été rappelé à Tel-Aviv pour les besoins d’une enquête menée par le ministère des Affaires étrangères à la suite des accusations de harcèlement sexuel, de népotisme et de dysfonctionnements financiers qui ont été portées contre sa personne. « Il se peut qu’il ne rentre pas au Royaume du Maroc au vu des graves accusations dont il fait l’objet et Tel-Aviv cherche au plus vite à désamorcer cette bombe », affirment les mêmes sources. Le secrétaire général du ministère israélien des Affaires étrangères Hagai Bahar se trouve actuellement à Rabat.




Le secrétaire général du ministère israélien des Affaires étrangères mène une première enquête sur l’affaire. Israël qui cherche à éviter un incident diplomatique avec le Maroc pourrait remercier David Govrin. En janvier, le diplomate israélien était sous le feu des critiques et s’était retrouvé sous la menace de renvoi. Il lui était notamment reproché de s’obstiner à créer de la polémique, à s’immiscer dans la politique intérieure du Maroc à travers des sorties hasardeuses et à adopter une approche volontairement floue sur la cause nationale. Des reproches venant des autorités marocaines. Ces dernières auraient informé leurs homologues israéliens des agissements du chef du bureau de liaison d’Israël à Rabat.