Le Maroc va mettre en place un système d’alerte aux tsunamis

LE MAROC VA METTRE EN PLACE UN SYSTÈME D’ALERTE AUX TSUNAMIS

Le Royaume du Maroc est toujours à la recherche d’un bureau d’étude pour mettre en place un système d’alerte aux tsunamis. Le ministère de l’Équipement et de l’Eau a lancé un deuxième appel d’offre, suite à un premier appel d’offres infructueux




Après un premier appel d’offres infructueux portant sur une étude de mise en place d’un système d’alerte aux tsunamis, la Direction générale de la météorologie a lancé un autre. L’ouverture des plis aura lieu le 3 octobre prochain.

Le coût du marché est estimé à plus de 1,57 million de dirhams.

Quant au délai global d’exécution du marché, il est toujours fixé à 420 jours.

Les missions du bureau d’études qui sera sélectionné se résument en plusieurs points:

– établir un diagnostic et un état des lieux exhaustifs, un benchmarking international

– réaliser une étude d’exposition au risque de Tsunami et une étude de pertinence de mise en place d’un système d’alerte aux tsunamis




– procéder à la formalisation d’un processus d’alerte et d’un guide d’établissement d’un plan d’urgence territorial

– élaborer un dossier d’appel d’offres et le coût financier de mise en place du système d’alerte aux tsunamis au Maroc

Le Royaume du Maroc fait partie des pays les plus exposés aux tsunamis en raison de sa position géographique et ses spécificités géologiques.

En témoigne le tremblement de terre survenu à Lisbonne, au Portugal qui avait provoqué un tsunami le 1ᵉʳ novembre 1755 et dévasté les côtes atlantiques occasionnant d’énormes dégâts humains et matériels.