Ahmed Raissouni: l’Algérie a orchestré le projet de «RASD» et de «peuple sahraoui»

AHMED RAISSOUNI DÉMYSTIFIE LA CRÉATION DE LA «RASD» ET DU «PEUPLE SAHRAOUI»

Ahmed Raissouni, persiste et signe. Libéré de toute contrainte ou de droit de réserve, suite à sa démission de la présidence de l’Union internationale des oulémas musulmans, le prédicateur marocain démystifie la création de la «RASD» et du «peuple sahraoui», accusant l’Algérie d’avoir orchestré tout le projet.




«Si on élargit les critères selon lesquels le « peuple arabe sahraoui » et la « République sahraouie » ont été inventés, nous aurions « gagné » des dizaines de peuples arabes sahraouis, et des dizaines de nouvelles républiques sahraouies» dans la région arabe, a-t-il indiqué dans un article publié sur son site.

Et d’expliquer, avec un brin d’humour, que «tous les pays arabes ont un Sahara occidental, un Sahara oriental, un Sahara méridional ou un Sahara septentrional. N’y a-t-il pas dans chacun de nos Sahara un « peuple sahraoui » composé de cent mille, ou de centaines de milliers, ou d’un million ou plus ?».

Pour rappel, Ahmed Raissouni a été poussé à quitter la présidence de l’Union internationale des oulémas musulmans, suite à son refus de présenter des excuses aux Algériens et aux Mauritaniens.

Dans des déclarations à un média marocain, il avait qualifié l’existence de l’État mauritanien d’ «erreur» et appelé le roi Mohammed VI à lancer un djihad pour récupérer Tindouf.

Des propos condamnés par les gouvernements, les partis politiques et les associations des oulémas à Alger et Nouakchott.