Les forces armées espagnoles en colère: Pedro Sánchez aurait « peur » du Maroc

LES FORCES ARMÉES ESPAGNOLES EN COLÈRE: PEDRO SÁNCHEZ AURAIT « PEUR » DU MAROC

L’Espagne a commandé récemment 20 unités du système de défense aérienne Eurofighter, destinées à la protection des îles Canaries. Mais aux dernières nouvelles, les autorités espagnoles auraient renoncé à déployer ces engins dans l’archipel de peur d’« irriter » le Maroc.




La pression du Maroc et la crainte de l’Espagne de créer une nouvelle tension avec le royaume ont conduit le gouvernement espagnol à revenir à la dernière minute sur sa décision d’envoyer ces avions de combat dans les îles Canaries dès leur réception en 2026. Le Maroc qui revendique ce territoire, pourrait considérer une telle action comme une « attaque », raison pour laquelle la ministre espagnole de la Défense, Margarita Robles, a d’ores et déjà assuré que ces engins ne seront plus déployés dans l’archipel, fait savoir Moncloa. Cette volte-face du gouvernement de Pedro Sanchez a suscité l’indignation des forces armées espagnoles.




Les forces armées espagnoles dénoncent cette attitude « poltronne » du chef de l’Exécutif qui a si peur de brouiller ses bonnes relations avec le Maroc. C’est cette crainte excessive qui aurait d’ailleurs poussé le Président du gouvernement d’Espagne Pedro Sánchez à changer de position sur le Sahara marocain pour mettre fin à la longue crise diplomatique avec le royaume du Maroc. Ainsi, les avions de combat qui seront envoyés dans les îles Canaries seront d’une portée inférieure aux Eurofighters pour rassurer le Maroc. Pendant ce temps, des sources militaires espagnoles alertent que le Royaume du Maroc a déployé des F-16 près des îles Canaries.