Maroc: 1 décès et 3 blessés par des tirs de la gendarmerie sur une embarcation

MAROC: 1 DÉCÈS ET 3 BLESSÉS PAR DES TIRS DE LA GENDARMERIE SUR UNE EMBARCATION

L’ONG Caminando Fronteras a dénoncé, lundi, la mort d’une femme subsaharienne à la suite d’un tir de la gendarmerie marocaine lors d’une opération pour empêcher le départ d’une embarcation vers les Îles Canaries.




Selon l’agence de presse hispanophone EFE, les faits se sont déroulés dans la nuit de dimanche à lundi, alors que l’embarcation transportait 35 migrants, dont 29 Subsahariens et 6 Marocains, parmi lesquels 15 femmes et 2 enfants. La porte-parole de l’ONG Caminando Fronteras, Helena Maleno a expliqué que trois autres hommes hospitalisés avaient également été blessés par balle. Citant des témoignages recueillis par l’association, elle a ajouté qu’il s’agit d’un bateau qui s’apprêtait à quitter la côte dans une zone située entre la localité de Tarfaya, au sud du Maroc, et celle d’Akhfenir.




La gendarmerie serait intervenue pour avorter la tentative et ses éléments auraient tiré «plusieurs coups de feu qui ont tué la femme d’une balle dans la poitrine et blessé trois autres hommes», poursuit EFE. Caminando Fronteras ajoute que deux autres hommes parmi le groupe auraient été, eux, blessés par des véhicules de police. Les personnes blessées, tout comme la dépouille de la migrante décédée, auraient été transférées au centre hospitalier régional Moulay Hassan Ben Mehdi à Laâyoune. Les autorités marocaines ne se sont pas encore prononcées sur l’incident, conclut EFE.