En cavale au Maroc, un Français rentre en France pour se livrer à la police

EN CAVALE AU MAROC, UN FRANÇAIS RENTRE EN FRANCE POUR SE LIVRER À LA POLICE

Sans argent après huit mois de cavale au Maroc, un individu soupçonné d’être un transporteur pour un vaste réseau de trafic de cocaïne, quitte le Royaume pour la France, où il se rend à la police. En attendant son jugement, il a été mis en examen.




De retour en France jeudi 8 septembre, un homme de 41 ans a été arrêté puis mis en examen pour son implication présumée dans une affaire de trafic de cocaïne, rapporte Le Parisien. Le journal décrit un homme aux « cheveux grisonnants, à court d’argent et le bras cassé ». Le contrebandier avait été victime d’un accident de voiture le 18 août dernier. Il était en cavale au Maroc depuis huit mois. Avant de rentrer en France, le quadragénaire avait demandé à son avocat de négocier sa reddition « en informant les autorités françaises de l’heure de son arrivée ».




L’affaire de transporteur pour un vaste réseau de trafic de cocaïne dans laquelle le ressortissant est impliqué remonte à début 2022. La police venait de mener une vaste opération qui s’est soldée par le démantèlement d’un réseau de trafic de cocaïne, opérant entre Nice et Paris et l’arrestation de 15 personnes. Le quadragénaire, lui, avait « pris le soin de prévenir tous ses complices avant de prendre la poudre d’escampette ». Ce réseau est soupçonné d’avoir écoulé sur le marché français plus de 250 kilos de cocaïne, en plus de plusieurs kilos de résine de cannabis.