(Officiel) Sahara marocain: le Kenya retire sa reconnaissance de la «RASD»

(OFFICIEL) SAHARA MAROCAIN: LE KENYA DE WILLIAM RUTO RETIRE SA RECONNAISSANCE DE LA PSEUDO «RASD»

Près de 24 heures après son investiture, le nouveau président du Kenya annonce le retrait de la reconnaissance de la «RASD».




Le Kenya s’est également engagé à prendre «des mesures pour réduire la présence de l’entité dans le pays».

Considéré jusque-là comme l’un des principaux soutiens du groupe séparatiste armé qui se fait appeler « polisario » en Afrique, le Kenya vient de rectifier le tir.

Son nouveau président, William Ruto, qui a été investi mardi, vient d’annoncer le retrait de la reconnaissance de la fantomatique «RASD».

«Au Palais d’État à Nairobi, recevant un message de félicitations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Le Kenya annule sa reconnaissance de la RASD et prend des mesures pour réduire la présence de l’entité dans le pays», a indiqué le nouveau président du Kenya, William Ruto, sur son compte Twitter (voir ci-dessous), légendant une photo de l’audience accordée au chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita, porteur du message royal.




«Par respect du principe d’intégrité territoriale et de non-ingérence, le Kenya apporte son soutien total au plan d’autonomie sérieux et crédible proposé par le Royaume du Maroc, en tant que solution unique basée sur l’intégrité territoriale du Maroc.

Le Kenya soutient le cadre des Nations Unies en tant que mécanisme exclusif pour parvenir à une solution politique durable et permanente au différend sur la question du Sahara», indique un communiqué conjoint repris par le site du Palais d’Etat de la République du Kenya.

Vice-président du Kenya pendant dix ans, William Ruto a remporté en août dernier l’élection présidentielle au Kenya.

Contrairement aux élections précédentes, les deux candidats aux récents rendez-vous électoraux, Ruto et son rival Raila Odinga, étaient connus pour leurs positions Pro-Maroc sur le dossier du Sahara marocain.




UNE PERCÉE DIPLOMATIQUE EN AFRIQUE

En mars 2021 déjà, l’actuel président avait affiché son soutien au Plan d’Autonomie sous souveraineté marocaine, le qualifiant de «meilleure solution à la question du Sahara», lors d’une rencontre avec l’ambassadeur du Maroc à Nairobi, El Mokhtar Ghambou.

Toutefois, sous la pression de la diplomatie et de la présidence kenyanes, Ruto avait effectué un rétropédalage, affirmant dans une lettre adressée aux Affaires étrangères de son pays que les affirmations sont «fausses» et exhortant «le ministère à traiter la question conformément au protocole du gouvernement».

Dans son message adressé au nouveau président, le roi Mohammed VI a souhaité, jeudi, que cette élection puisse «ouvrir une nouvelle page dans les relations» entre les deux pays «basée sur la coopération fructueuse, la solidarité et le respect mutuel, de manière à servir les intérêts suprêmes des deux peuples et contribuer à la prospérité et au développement du continent africain».




Le changement de position du Kenya sur le dossier du Sahara intervient au grand dam du Polisario. Le mouvement séparatiste a dépêché, hier, son secrétaire général pour prendre part à la cérémonie d’investiture de William Ruto.

L’agence du Polisario et ses relais médiatiques ont largement repris les photos de l’arrivée de Brahim Ghali à l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi et sa participation à la cérémonie. Le leader du Front n’a toutefois pas réussi à décrocher une audience auprès du président kenyan.

Si ce changement de la position du Kenya sur le dossier du Sahara mérite d’être qualifié de percée diplomatique en Afrique pour le Maroc, le mouvement séparatiste savoure toujours le rétablissement de la reconnaissance de sa «RASD» par le Pérou et la Colombie, survenus ces dernières semaines.

Le Kenya reconnaît la «RASD» depuis 2005. En 2014, les autorités de Nairobi avaient même inauguré une «représentation diplomatique du Polisario».




On voulait intégrer le message Twitter original, mais celui-ci a été effacé du compte officiel du Président kenyan…  On a quand même réussi à prendre une capture d’écran grâce à la mémoire cache… On en saura plus plus tard inchAllah sur la raison de la suppression du tweet.
tweet Kenya RASD

LE TWEET ORIGINAL SUPPRIMÉ:
At State House in Nairobi, received congratulatory message from His Majesty King Mohammed VI. Kenya rescinds its recognition of the SADR and initiates steps to wind down the entity’s presence in the country. pic.twitter.com/FNe4Ff9XcS

— William Samoei Ruto, PhD (@WilliamsRuto) September 14, 2022