Brahim Bouhlel évoque son séjour en prison au Maroc

BRAHIM BOUHLEL ÉVOQUE SON SÉJOUR EN PRISON AU MAROC

Alors qu’il joue dans le film Citoyen d’honneur avec le célèbre comédien Kad Merad, le Franco-algérien Brahim Bouhlel, est revenu sur son séjour à la prison locale d’Oudaya à Marrakech, où il avait purgé une peine de huit mois pour « sa mauvaise blague ».




« Émotionnellement, ça va ? » lui demande un acolyte au sujet de son incarcération. « J’ai envie de pleurer, mais je peux pas. » « Avant les amis étaient tous là, une fois que t’es dedans, il n’y a personne. Quand je te le raconte, ça t’étonne pas, mais une fois que tu le vis, c’est pas pareil. T’apprends à te connaître toi-même », raconte Brahim Bouhlel sans toutefois vouloir s’étendre sur le sujet. Son incarcération au Maroc l’a profondément marqué. « Ça a été très, très dur pour lui par moments. En prison, il se raccrochait à chaque fois à la prochaine échéance pour tenir.




Depuis qu’il est rentré, il ne montre rien », confie au Parisien l’un des proches du Franco-algérien. Les ennuis judiciaires de Brahim avaient commencé après le tournage du film le « Citoyen d’honneur » dans lequel il joue le rôle de Medhi. Il avait fait une « mauvaise blague » sur les femmes et enfants marocains. Tout est parti d’une vidéo polémique tournée dans un restaurant à Marrakech, où se trouvait la star de Validé, l’acteur franco-algérien Hedi Bouchenafa et le snapchatteur franco-marocain Zbarbooking en compagnie de trois mineurs marocains. La vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux avait suscité un tollé.




Les mis en cause avaient présenté leurs excuses expliquant qu’il s’agit d’une vidéo « parodique ». Placés en détention provisoire le lendemain, Brahim Bouhlel et l’influenceur Sammy Tami avaient été condamnés le 21 avril 2021 à respectivement huit mois et un an de prison ferme. Cette décision sera confirmée en appel le 31 mai. Hedi Bouchenafa, avait entre-temps quitté le territoire marocain avant l’ouverture de l’enquête. Les appels et demandes de grâce royale de Brahim Bouhlel s’étaient avérés infructueux. Le comédien de 26 ans s’était résigné à purger sa peine.




Montage claqué au sol: