Un député marocain fraude le péage d’une autoroute

UN DÉPUTÉ MAROCAIN FRAUDE LE PÉAGE D’UNE AUTOROUTE

Un homme d’affaires, parlementaire et par ailleurs président du Conseil de la ville de Taza a été condamné par contumace pour violation du péage sur l’autoroute.




Le visionnage des caméras de surveillance a permis de découvrir qu’un élu du Parti authenticité et modernité (PAM) a forcé un passage sur l’autoroute à Taza sans s’acquitter des frais du péage. Après réception d’un PV dressé par la société des Autoroutes du Maroc, le parquet décide de le poursuivre, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar. Un autre PV sera dressé par les services de la gendarmerie après son refus de se faire interroger sur l’infraction. Par la suite, une enquête a été ouverte et a été confiée à une équipe de la gendarmerie royale.




L’équipe de la gendarmerie royale s’est rendue dans un complexe touristique appartenant à l’accusé pour prendre sa déposition. Le président du Conseil de la ville de Taza n’était pas sur place. D’après un de ses employés, l’élu était en mission parlementaire à Rabat. Informé de la visite des gendarmes, il a assuré qu’il se rendrait dès que possible à la gendarmerie pour répondre à leurs questions, ce qu’il n’a pas fait. Absent à son procès, l’accusé a écopé de deux amendes. Le tribunal a tout simplement pris en considération les deux PV.