La princesse Amalia menacée par la mafia marocaine ? Ridouan Taghi dément

LA PRINCESSE AMALIA MENACÉE PAR LA MAFIA MAROCAINE ? RIDOUAN TAGHI DÉMENT

La mafia marocaine, avec à sa tête Ridouan Taghi, aurait dans son viseur la princesse Catharina-Amalia des Pays-Bas et le premier ministre Mark Rutte, selon la presse locale. « Un non-sens total et absurde », selon Inez Weski, avocate du mafieux néerlandais d’origine marocaine.




Ridouan Taghi, qui fait actuellement l’objet d’un procès aux Pays-Bas pour plusieurs meurtres et tentatives de meurtre, rejette les accusations selon lesquelles la princesse Catharina-Amalia et le Premier ministre Mark Rutte seraient des cibles de la mafia marocaine. Pour son avocate Inez Weski, l’article paru dans De Telegraaf n’est qu’un tissu de mensonges. « Mon client conteste catégoriquement le contenu de cet article », rapporte AD. Ridouan Taghi est également accusé d’avoir échangé des lettres avec Mohammed B., le meurtrier de Theo van Gogh, en prison. Les deux hommes sont détenus dans la même prison. Selon Wezki, Ridouan Taghi aurait échangé quatre lettres, écrites en néerlandais, avec Mohammed B.




Elle demande à ce que le contenu de ces lettres soit rendu public. Pour certains députés, on ne devrait permettre sous aucun prétexte à des chefs mafieux d’échanger des lettres. « Il est choquant de voir à quel point de simples chefs de la mafia marocaine peuvent rester en contact les uns avec les autres », a réagi sur Twitter le leader du PvdA, Attje Kuiken. Âgé de 44 ans, le célèbre mafieux Ridouan Taghi risque la prison à perpétuité pour son implication dans une série de meurtres et d’exécutions. En réponse à la peine requise contre lui dans le procès Marengo, son avocate exige dans sa plaidoirie, l’acquittement pur et simple, estimant que « le ministère public n’aurait pas dû poursuivre » son client.