Rabat: il perd la vue après avoir été opéré par un faux médecin

RABAT: IL PERD LA VUE APRÈS AVOIR ÉTÉ OPÉRÉ PAR UN FAUX MÉDECIN

Un homme vient de perdre la vue dans un hôpital de Rabat après y avoir été opéré par un faux médecin. Trois personnes ont été déjà interpellées dans cette affaire.




Un nouveau scandale vient de secouer un hôpital de Rabat dans lequel un homme a perdu la vue après s’être fait opérer par un faux médecin, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar. L’homme, âgé de 40 ans environ, avait du mal à obtenir un rendez-vous pour une opération chirurgicale urgente des yeux. C’est alors que l’un des agents de sécurité de l’hôpital lui a proposé de le mettre en contact avec un médecin chirurgien pour réaliser l’opération sans prendre rendez-vous. L’agent s’est montré très persuasif, rassurant l’homme que le médecin en question qui est un ami, est en poste au service des urgences et pourrait l’opérer dans les prochains jours.




Deux jours plus tard, le patient recevait un appel lui demandant de se rendre à l’hôpital pour son opération chirurgicale urgente des yeux. Une fois sur place, l’agent de sécurité et l’un de ses collègues lui ont soutiré de l’argent pour, disaient-ils, régler des frais médicaux liés à l’opération. Le faux médecin n’était en réalité qu’un infirmier à la retraite qui a été également payé pour ce service. Après l’opération, il a délivré au patient une ordonnance non cachetée et lui a donné rendez-vous dans un mois et demi pour un contrôle de routine.




Mais le quadragénaire n’a pas attendu si longtemps avant de se rendre compte qu’il a été victime d’une « erreur médicale », car ayant perdu la vue. Il a contacté l’agent de sécurité et l’a menacé de porter plainte. Ce dernier et ses complices lui ont alors pris rendez-vous avec un « vrai » médecin qui a confirmé la cécité du patient. C’est là qu’il découvre qu’il a été victime d’une escroquerie. Les deux agents de sécurité et le faux médecin ont été arrêtés. La direction de l’hôpital a ouvert une enquête interne pour relever les dysfonctionnements qui ont permis la survenue de ce drame au sein de l’établissement.