Maroc: l’horaire GMT+1 fait encore polémique

AU MAROC, L’HORAIRE GMT+1 FAIT DE NOUVEAU POLÉMIQUE

La députée Nezha Mekdad a interpellé Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports sur le maintien de l’heure GMT+1 à l’occasion de la rentrée scolaire 2022-2023.




Le changement d’heure reste un sujet polémique au Maroc. Dans une question écrite, la députée Nezha Mekdad, membre de la commission des secteurs sociaux à la première chambre du parlement, a appelé le ministre de l’Éducation nationale à prendre en compte les préoccupations des parents et tuteurs d’élèves pour mettre en place des horaires scolaires adaptés, notamment dans le monde rural, rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia.

Elle a évoqué les effets néfastes pour « les citoyens, notamment les parents et tuteurs d’élèves qui se trouvent dans l’obligation d’accompagner leurs enfants dans l’obscurité tôt le matin et les récupérer dans les mêmes conditions à leur sortie d’école ».

Des études ont montré que le maintien de l’horaire GMT+1 produit des effets physiologiques et sanitaires sur les élèves, surtout dans le monde rural, a rappelé l’élue. Parmi ces effets, le manque de concentration.