Des Espagnols s’installent au Maroc pour fuir la pression fiscale

DES ESPAGNOLS S’INSTALLENT AU MAROC POUR FUIR LA PRESSION FISCALE

Le gouvernement andalou a supprimé l’impôt sur la fortune, réduisant de manière considérable la charge fiscale pour inciter les Andalous qui sont partis au Maroc pour fuir la pression fiscale à rentrer.




Lors d’une conférence de presse animée mardi, la chargée de l’Économie et des finances du Conseil de l’Andalousie, Carolina España, a expliqué les raisons qui ont poussé les autorités andalouses à prendre cette mesure qui favorise 0,2% des Andalous ayant des revenus les plus élevés.

Le Conseil andalou a fait le constat que 10 des 20 personnes les plus fortunées d’Andalousie avaient cessé de payer des impôts dans la communauté (région). Elles ont quitté le territoire pour s’installer ailleurs comme au Maroc ou au Portugal.

Pour des raisons de confidentialité et de protection des données, la chargée de l’Économie et des finances du Conseil de l’Andalousie, Carolina España a déclaré qu’elle ne peut révéler l’identité de ces 10 personnes qui ne paient plus leurs impôts.




« C’est une réalité que nous avons cessé de percevoir l’impôt sur la fortune et l’impôt sur le revenu des personnes physiques, parce qu’une proportion très importante de citoyens ne paie pas l’impôt sur la fortune », a-t-elle regretté.

En 2021, 44 000 contribuables étaient partis, malgré la baisse d’impôt, a précisé un média espagnol. Pour l’heure, il n’existe pas de données sur l’impact de la nouvelle mesure.

« D’ici un an, nous serons sûrement en mesure de donner des chiffres et de vérifier que cette mesure est bonne pour l’Andalousie », a rassuré Carolina España, soulignant que « la suppression de l’impôt sur la fortune a augmenté le nombre de contribuables et la perception de l’impôt sur le revenu des personnes physiques.

C’est une réalité. Il y a beaucoup de familles qui sont revenues ».