Des avocats algériens quittent une réunion à cause du Sahara marocain

DES AVOCATS ALGÉRIENS QUITTENT UNE RÉUNION À CAUSE DU SAHARA MAROCAIN

Le discours du secrétaire général de l’Union des avocats arabes a provoqué le retrait de l’Union des avocats algériens d’une réunion arabe organisée au Liban. Elle reproche au représentant égyptien d’avoir mentionné le Sahara marocain.




Une fois de plus, les Algériens ont quitté une réunion régionale à cause du Sahara marocain.

Cette fois, ce sont les avocats algériens.

Alors qu’il prononçait son discours d’ouverture des travaux d’une réunion de l’union des avocats arabes tenue à Tripoli, au Liban, le représentant égyptien a mentionné le Sahara marocain.

De quoi agacer le chef de l’Union nationale des organisations des avocats algériens et sa délégation.

Dans un communiqué signé par Ibrahim Tairi, bâtonnier de l’Ordre des Avocats d’Algérie, il a été annoncé leur « retrait immédiat » des travaux de la conférence.

Selon le syndicat des avocats algériens, le discours du président égyptien et du président du syndicat des avocats arabes est un « précédent dangereux dans l’histoire du syndicat des avocats arabes ».

Il entend présenter l’affaire au Conseil de l’Union nationale des organisations d’avocats lors de sa prochaine réunion.