Casablanca: arrestation d’un faux psychiatre qui a ouvert 2 cabinets

CASABLANCA: ARRESTATION D’UN FAUX PSYCHIATRE QUI A OUVERT 2 CABINETS

Les services de police de Casablanca ont arrêté un faux médecin qui a réussi à ouvrir deux cabinets de psychiatrie à Casablanca.




Les éléments de la police judiciaire de la sûreté d’Anfa ont arrêté un faux médecin psychiatre qui a su tromper, pendant un certain temps, la vigilance des autorités. Le quotidien arabophone Assabah rapporte, dans son édition du week-end, que le mis en cause a réussi à ouvrir deux cabinets de psychiatrie sur les boulevards Zerktouni et 2 Mars à Casablanca. Des sources proches de l’enquête indiquent que le prévenu était un élève brillant et a commencé sa vie professionnelle dans le secteur de l’informatique. Il ne lui a fallu qu’un faux diplôme de doctorat en psychiatrie britannique pour devenir médecin.




Il a ainsi loué deux appartements et fixé des plaques professionnelles de médecin pour commencer à «exercer». Constatant que son usurpation n’avait pas été détectée, il s’est mis à cibler les malades les plus riches. Le journal Assabah souligne que le faux médecin a profité des conditions psychiques de certains «patients» pour leur extorquer de grosses sommes d’argent. Il a ainsi soutiré 300.000 dirhams à une dame après lui avoir demandé de s’associer avec lui dans un projet social, fictif, au profit des enfants autistes. Cette victime et plusieurs autres finiront par découvrir la supercherie.




Ils ont découvert la supercherie après avoir demandé des renseignements au Secrétariat général du gouvernement (SGG). La réponse du Secrétariat général du gouvernement a confirmé leurs doutes. Les victimes ont porté plainte et ont dénoncé l’escroquerie sur les réseaux sociaux. Mais l’homme a poussé l’effronterie jusqu’à se défendre, à visage découvert, sur un site électronique, prétendant être victime d’une campagne de diffamation lancée par des jaloux. Il a finalement pris la poudre d’escampette vers une destination inconnue. Les services de police l’ont arrêté, mercredi dernier, à Berrechid.