Sebta: les jeux d’argent en ligne génèrent du blanchiment d’argent au Maroc

SEBTA: LES JEUX D’ARGENT EN LIGNE GÉNÈRENT DU BLANCHIMENT D’ARGENT AU MAROC

Les jeux d’argent en ligne ne sont pas réglementés dans la ville occupée de Sebta, ce qui fait de la ville autonome occupée l’une des destinations préférées des sociétés pour proposer cette offre, mais surtout pour faire du blanchiment d’argent au Maroc.




Les personnes intéressées par les jeux d’argent en ligne peuvent s’y adonner en toute sécurité, dans le respect des lois et règlements en vigueur.

Mais dans certains pays, comme c’est le cas dans la ville occupée de Sebta, ces jeux ne sont pas réglementés, un vide juridique qu’exploitent les sociétés dont celles venant du Maroc pour faire du blanchiment d’argent.

Le président de la ville autonome, Juan Jesús Vivas, a introduit en 2017 une réforme fiscale pour attirer les investisseurs, offrant à ces derniers des avantages fiscaux et des facilités pour déplacer des capitaux étrangers.

Cette réforme est devenue une porte ouverte au blanchiment d’argent pour les sociétés de jeux en ligne, même celles qui ne sont pas légalement enregistrées, fait savoir Ceuta Actualidad.




Pour mener leurs opérations de blanchiment d’argent, certaines de ces sociétés de jeux en ligne utilisent les mêmes adresses, d’autres n’ont pas d’accréditation et très peu sont enregistrées en Espagne et déclarent leurs activités.

Les hommes d’affaires responsables de ces sociétés de jeux en ligne créent d’autres sociétés écrans dans le domaine de la publicité, de la technologie et de l’informatique.

Les entreprises embauchent des personnes pour placer des paris avec des cartes de crédit et des crypto-monnaies où elles rivalisent avec des faux joueurs.

L’argent est ensuite blanchi entre plusieurs utilisateurs dans différents pays d’Europe et d’Asie. Ces personnes opèrent sous de fausses identités ou celles de personnes décédées.

L’argent blanchi est issu du trafic de drogue, du terrorisme et de groupes criminels.