Heureux dénouement pour Brahim Saadoun

HEUREUX DÉNOUEMENT POUR BRAHIM SAADOUN

Le jeune étudiant marocain, Brahim Saadoun, est rentré samedi soir au Maroc. Condamné à la peine capitale par les autorités séparatistes de Donetsk en Ukraine pour mercenariat puis libéré grâce à une médiation saoudienne, Brahim est arrivé vers 20h00 à l’aéroport de Mohammed V de Casablanca, et a été accueilli par sa famille, enfin libérée de ce cauchemar.




Dans une déclaration à la presse, Brahim Saadoun a exprimé son intention maintenant qu’il est de retour au Maroc, « d’ attirer l’attention sur la situation difficile en Ukraine et la lutte de son peuple ».

« Je suis heureux de rentrer chez moi après avoir traversé des moments très difficiles. Je voudrais attirer l’attention sur la situation difficile en Ukraine et la lutte de son peuple en cette période dure », a-t-il déclaré.

L’étudiant en génie aéronautique, qui a fréquenté l’Institut ukrainien aérospatial, a retrouvé sa liberté mercredi avec neuf autres prisonniers de guerre de différente nationalité, dont cinq Britanniques et deux Américains, dans le cadre d’un échange négocié par l’Arabie saoudite entre Moscou et Kiev.

Le jeune homme qui est apparu souriant et en bonne santé aux côtés de sa mère, a remercié le Roi Mohammed VI, le peuple marocain, l’Arabie saoudite et le gouvernement turc pour sa libération.




De son côté, le père d’Ibrahim Saadoun, Taher, évoqué un « sentiment de joie indescriptible » , saluant le rôle du prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane dans la libération de son fils. Dans une déclaration à l’AFP, Taher Saadoun a expliqué que son fils « a souffert de la prison, mais il va récupérer et reprendre ses études. »

Brahim Saadoun, rappelle-t-on, a été arrêté en avril dernier avec deux Britanniques, Aiden Aslin (28 ans) et Shaun Pinner (48 ans), après avoir combattu aux côtés des forces ukrainiennes dans la ville de Marioupol.

L’étudiant marocain a été condamné à mort par les autorités séparatistes de Donetsk en Ukraine.

Dans la journée du mercredi 21 septembre, le ministère saoudien des Affaires étrangères a annoncé sur son compte officiel Twitter, la libération de 10 prisonniers de 5 nationalités différentes (Maroc, États-Unis, Grande-Bretagne, Suède, Croatie), grâce à une médiation du prince héritier d’Arabie Saoudite, MBS.




Parmi ces prisonniers, figurait le jeune Marocain Brahim Saadoun, comme on pouvait le constater sur une photo partagée par la presse saoudienne qui montre Brahim descendre d’un avion qui semble être Saoudien.

Le ministère saoudien des Affaires étrangères avait annoncé, plus tôt, le succès de l’initiative du prince héritier saoudien, notant qu’un « travail est en cours pour faciliter le retour des 10 personnes, transporté de la Russie vers l’Arabie Saoudite, puis dans leur pays ».

Brahim Saadoun a ainsi pu embarquer, samedi à 15h saoudienne, sur un vol en provenance de l’aéroport international de Riyad. Il est arrivé à l’aéroport international Mohammed V vers 20h00 (heure marocaine).