Agen: un Marocain de 81 ans poursuivi pour tentative de meurtre

UN MAROCAIN DE 81 ANS POURSUIVI POUR TENTATIVE DE MEURTRE À AGEN

Le procès de l’octogénaire marocain qui a agressé une femme au couteau le 30 juillet 2019 à Agen à cause d’une dette s’est ouvert devant les assises de Lot-et-Garonne. L’octogénaire marocain est jugé pour tentative d’assassinat en récidive.




Le profil de Mohamed Maghfour, 81 ans, était au cœur du premier jour du procès ouvert devant les assises de Lot-et-Garonne lundi. L’octogénaire qui avait purgé une peine de plus de 10 ans pour assassinat, commis en août 1999, en Corse, comparaît pour tentative d’assassinat en récidive. Muni d’un couteau, il avait agressé le 30 juillet 2019 au petit matin Sana (1), une femme à qui il réclamait de l’argent prêté, « à la virgule près » dans l’étroite rue Paulin-Regnier à Agen, rapporte Sud Ouest. « Mohamed Maghfour n’a pas de capacité adaptative, il ne sait pas se mettre à la place des autres. Il a besoin de règles, que les choses soient claires.




Il vit les faits comme une inversion des choses. Il me dit : “Je lui ai donné de l’argent, et c’est elle qui se plaint”. Il le ressent comme une injustice ». C’est ce qu’a relevé l’expert psychologue. Ce père de famille « solitaire » qui a rompu tout contact en 2015 avec ses quatre enfants, nés entre 1987 et 1996 et sa femme qui vivent au Maroc, n’éprouve ni remords ni empathie. Il revient sur ce qui s’est produit en août 1999. « Par rapport à ce crime-là, je n’y pense même pas. Car j’avais raison de le tuer », maintient l’accusé. Le procès devant les assises de Lot-et-Garonne se poursuit ce mardi 27 septembre 2022. La partie civile livre sa version.