Maroc: les transferts des MRE prévus à 100 milliards de dirhams en 2022

MAROC : LES TRANSFERTS DES MAROCAINS RÉSIDANT À L’ÉTRANGER PRÉVUS À 100 MILLIARDS DE DIRHAMS EN 2022, SELON BANK AL-MAGHRIB

Les transferts des Marocains Résidant à l’étranger (MRE) devraient s’établir à près de 100 milliards de dirhams (MMDH) en 2022, selon Bank Al-Maghrib (BAM, la Banque centrale du Maroc).




«Tenant compte des performances enregistrées depuis le début de l’année, les transferts des MRE devraient continuer de progresser pour totaliser près de 100 milliards de dirhams sur l’ensemble de l’année avant de revenir à 92,4 milliards en 2023», indique Bank Al-Maghrib, la Banque centrale du Maroc dans un communiqué qui a été publié à l’issue de la troisième réunion trimestrielle de son Conseil au titre de l’année 2022.

La Banque centrale du Maroc prévoit aussi un déficit du compte courant à 3,2% du PIB en 2022 et à 1,9% en 2023.

Concernant les investissements directs étrangers (IDE), les recettes avoisineraient l’équivalent de 3,2% du Produit Intérieur Brut (PIB) annuellement sur les deux prochaines années.

Par ailleurs, Bank Al-Maghrib souligne que la forte dynamique des échanges devrait se poursuivre cette année avec une hausse des exportations de 34%, tirée par les ventes de phosphate et dérivés qui atteindraient 144,5 milliards de dirhams.




La hausse des exportations est également tirée par les ventes du secteur automobile qui se situeraient à près de 100 milliards de dirhams.

En 2023, un recul des exportations de 1,1% serait enregistré, avec la baisse relative des cours du phosphate et dérivés.

En parallèle, les importations ressortiraient en progression de 34,5% en 2022, sous l’effet de l’alourdissement de la facture énergétique à 135,1 milliards de dirhams et de l’accroissement des achats des demi-produits à 167 milliards de dirhams.

Les importations diminueraient, en 2023, de 4,6%, en lien principalement avec les replis prévus des cours des produits pétroliers et des approvisionnements en blé.

Bénéficiant, pour leur part, de la réouverture des frontières et de la régression notable de la pandémie au niveau mondial, les recettes des voyages connaîtraient une nette amélioration à 79,8 milliards de dirhams cette année et se stabiliseraient à ce niveau en 2023.