Spoliation immobilière: un gros réseau d’escroquerie démantelé à Tétouan

SPOLIATION IMMOBILIÈRE: UN VASTE RÉSEAU D’ESCROQUERIE DÉMANTELÉ À TÉTOUAN

La Brigade nationale de la police judiciaire de Tétouan vient de réaliser un coup de maître en arrêtant le cerveau d’un vaste réseau spécialisé dans l’escroquerie et la spoliation immobilière. L’affaire dite des «lots de terrain de la peur» ne fait que commencer…




Sur ordre du parquet général, le chef d’un réseau de spoliation immobilière, qui serait également derrière d’autres escroqueries portant sur des sommes d’argent colossales, vient d’être placé sous dépôt à la prison locale de Tétouan, informe le quotidien arabophone Al Akhbar.

C’est à partir de sa cellule que «Lekhneïfri», surnom de ce présumé escroc, sera à nouveau entendu par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) suite à l’accumulation de plaintes à son encontre dans diverses affaires de falsification de titres fonciers appartenant à des Juifs marocains et usage de faux documents dans des transactions immobilières illégales.

Selon Al Akhbar, la Brigade nationale de la police judiciaire va réviser toutes les plaintes qui lui sont parvenues jusqu’ici, après des soupçons de règlement de comptes entre hommes d’affaires engagés dans des investissements immobiliers dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma.




En effet, selon les sources du quotidien arabophone, ce dossier, désormais connu sous le nom des «lots de terrain de la peur», serait assombri par la découverte de transactions financières louches, de chèques sans provision et autres soupçons de blanchiment d’argent.

Cela sans parler de l’implication d’un célèbre notaire de la place, déjà accusé dans de nombreuses autres affaires de spoliation immobilière et de falsification de documents officiels.

Ce notaire est actuellement en prison dans une précédente affaire où il a déposé un chèque de garantie de plusieurs millions de dirhams, au nom d’une personne qui n’est en rien concernée par la transaction immobilière objet de ce chèque en bois.

En attendant de démêler l’écheveau de ce gros dossier, la Brigade nationale de la police judiciaire de Tétouan a déjà réalisé un coup de maître, selon Al Akhbar, avec l’arrestation du cerveau de ce gang de l’immobilier.

Beaucoup de tête risquent encore de tomber…