(Vidéo) Sur TF1, «Syndrome E» évoque le trafic d’enfants au Maroc

(VIDÉO) SUR TF1, « SYNDROME E » ÉVOQUE LE TRAFIC D’ENFANTS AU MAROC

TFI va diffuser ce jeudi les deux premiers épisodes de Syndrome E, une série qui évoque le trafic d’enfants au Maroc et qui est l’adaptation au cinéma du best-seller de l’écrivain Franck Thilliez paru chez Fleuve en 2010.




Les deux personnages récurrents, Franck Sharko et Lucie Hennebelle, de l’écrivain lillois se retrouvent dans ce roman adapté au cinéma. Commissaire à la brigade criminelle, Franck Sharko est chargé d’enquêter sur le “dérapage” suspect de Lucie Hennebelle, flic à la BAC du XXᵉ arrondissement de Paris, qui a tué son partenaire et amant. Une enquête qui mêle expériences scientifiques et trafic d’enfants, du Maroc au Canada. La série est produite par Escazal Films qui a fait appel au scénariste de renom Mathieu Missoffe, qui a travaillé sur des séries à succès comme Zone Blanche, Engrenages ou encore Profilage. « Lorsque j’ai lu Le Syndrome E, j’ai tout de suite reconnu un univers qui me parle », confie-t-il à TF1 Info.




Mais il fallait repenser l’histoire et le parcours des deux protagonistes. « Il y avait à mon sens deux choses essentielles à garder. D’un côté, toutes les questions liées aux neurosciences. De l’autre côté, il y avait Lucie et Sharko, deux héros cassés qui se rencontrent dans le noir et qui se tirent vers le haut », explique-t-il. Après l’écriture du scénario, reste le casting. Vincent Elbaz a été retenu pour jouer le rôle de Sharko. « Je trouvais intéressant d’avoir un acteur à contre-emploi sur ce rôle… C’est toujours un pari mais Vincent a embrassé le challenge avec une intensité de dingue. Il était hyper sûr de lui, il a tout de suite manifesté beaucoup d’envie et de conviction.




[…] J’aime me raconter que c’est le mystère qui le titille. Le caractère insondable et tentaculaire de cette affaire », ajoute Mathieu Missoffe. Le rôle de Lucie a été confié à Jennifer Decker, pensionnaire de la Comédie française. « C’est un rôle hyper casse-gueule qui aurait fait peur à beaucoup de comédiennes », mais « elle s’est prêtée au jeu… Elle est très forte », souligne le scénariste. Dans les seconds rôles, on voit des acteurs inattendus comme Emmanuelle Béart dans le rôle de la patronne de Sharko, l’humoriste Berangère Krieff et le rappeur Kool Shen. Réalisée par Laure de Butler, la série Syndrome E fait six épisodes. Les deux premiers épisodes seront diffusés ce soir à 21h10 sur TF1.