Du nouveau sur l’affaire des touristes scandinaves assassinées au Maroc

DU NOUVEAU SUR L’AFFAIRE DES TOURISTES SCANDINAVES ASSASSINÉES AU MAROC

Une nouvelle audition a eu lieu devant la cour de cassation de Rabat dans le cadre de l’affaire de l’assassinat, en 2018, de deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil.




La justice a rejeté le pourvoi en cassation de quatre accusés parmi les 24 poursuivis pour l’assassinat, en décembre 2018, de deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar.

Devant la chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme, le président de l’audience a maintenu la peine de mort prononcée contre les trois accusés, Abdessamad Joud, Younes Ouziad et Rachid Afati.

Quant à Abderrahmane Khayali, il a vu sa sentence aggravée à la peine de mort après une requête du Parquet général.

Il était condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

Présente à l’audience, la mère de l’une des deux victimes a demandé à la cour d’exécuter celui qui a assassiné sa fille.




Le tribunal de première instance avait prononcé des jugements allant de 5 ans de prison ferme à la peine de mort pour quatre accusés, soit un total de 403 ans de prison à l’encontre de 24 accusés, parmi eux un ressortissant suisse.

Des jugements approuvés en novembre 2019 par la chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près la Cour d’appel de Salé.

Deux ans plus tard, la Cour de cassation avait rejeté le pourvoi en cassation des jugements de la peine de mort prononcés contre les deux principaux accusés dans les actes terroristes perpétrés contre les deux touristes scandinaves.