Giorgia Meloni liée malgré elle à une affaire de drogue au Maroc

GIORGIA MELONI LIÉE MALGRÉ ELLE À UNE AFFAIRE DE DROGUE AU MAROC

Derrière l’ascension de Giorgia Meloni, probable future première ministre italienne, se cache une combattante qui a grandi sans figure paternelle et s’est saigné aux quatre veines pour se hisser au sommet. Son père avait été arrêté alors qu’il acheminait de la drogue depuis le Maroc.




Un secret de la probable future première ministre italienne a été révélé par le quotidien des Baléares Diario de Mallorca.

Son père Francesco avec qui elle n’a plus eu de contact depuis l’âge de 13 ans avait été arrêté en 1995 à Majorque en possession de 1 500 kilos de haschisch.

Il s’était installé au début des années 1980 à La Gomera, la plus petite des îles Canaries habitées, proche de Tenerife et de La Palma, abandonnant Giorgia, 2 ans, sa sœur et sa maman en Italie.

Une fois installé, il sollicite des crédits pour ouvrir un hôtel et investir dans l’immobilier. Mais les choses ne se passent pas comme il aurait espéré.

Son restaurant et son entreprise immobilière font faillite. Il perd tout et se trouve dans l’incapacité de rembourser ses dettes.

En 1995, un Marocain l’approche et lui propose une mission.




Il devait naviguer du Maroc vers l’Italie avec une importante cargaison de drogue contre 50 millions de pesetas espagnoles (300 000 euros).

Il loue le “Cool Star”, un voilier, en France, embarque deux de ses enfants issus d’une précédente union, ainsi qu’un gendre.

Alors qu’ils effectuaient ce « voyage d’agrément », les proches de Francesco Meloni découvrent le véritable but du périple. Ils décidèrent de quitter le navire.

Le voilier accoste à Port Mahon sur l’île de Minorque, près de Majorque et d’Ibiza.

La police arrête tous les passagers et saisit la tonne et demie de drogue cachée sur le navire. Leur procès s’ouvre en 1996 devant le tribunal de Majorque.

Francesco Meloni avait écopé de neuf ans de réclusion. Ses deux filles et son gendre, avaient été, eux, condamnés à quatre ans de prison.

Le père de Giorgia est mort il y a plusieurs années.