Caché au Maroc, un narcotrafiquant écope de 15 ans de prison en France

RÉFUGIÉ AU MAROC, UN BARON DE LA DROGUE ÉCOPE DE 15 ANS DE PRISON EN FRANCE

Abdelkader Zemouli dit « Zem », baron mentonnais de la drogue, se serait réfugié au Maroc pour échapper à la justice. Il est accusé de trafic de drogue avec douze autres personnes dont trois sont retournées en prison au terme du procès qui s’est tenu cette semaine à Nice.




Déjà condamné à huit ans de prison pour trafic de drogue, Abdelkader Zemouli a fui au Maroc après avoir constaté qu’il était surveillé par la police judiciaire.

La procureure Delphine Dumas avait requis contre lui seize ans de prison et demandé le retour en détention des autres personnes impliquées dans l’affaire, et libérées au cours de l’instruction.

À l’issue de cinq jours de procès, « Zem » a été condamné par défaut à une peine de quinze ans de prison et au paiement d’une amende de 150 000 euros.

Ses comptes bancaires en France et en Italie seront bloqués et il sera interdit de séjour pendant cinq ans dans les Alpes-Maritimes.

Après cette sentence, le tribunal, présidé par Alain Chemama, a émis un mandat d’arrêt contre lui, rapporte Nice Matin.

Un autre accusé, Zohair Belmiloud, au très lourd casier judiciaire, a reconnu avoir convoyé de la drogue à plusieurs reprises depuis l’Espagne et les Pays-Bas.




Zohair Belmiloud a écopé d’une peine de six ans et restera en prison, tout comme Thomas Begna, relaxé pour le trafic de stupéfiants, mais reste coupable de non-justification de ressources. Il a été condamné à trois ans de prison.

Un autre prévenu, comparaissant libre, a été aussi condamné à trois ans de prison.

Les autres accusés ont été condamnés à des peines aménageables, à purger sous surveillance électronique à domicile.

La plupart d’entre eux, attirés par l’appât du gain, ont été recrutés pour participer à des convois ponctuels de drogue entre l’Espagne et les Alpes-Maritimes moyennant 2 000 à 3 000 euros.

Les prévenus et le parquet ont dix jours pour faire appel de la décision.