L’organisation de la CAN 2025 retirée à la Guinée

FOOTBALL : L’ORGANISATION DE LA CAN 2025 RETIRÉE À LA GUINÉE

La Confédération africaine de football (CAF) a notifié les autorités guinéennes de l’incapacité de leur pays à organiser la 35ème Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2025).




Selon RFI, le président de la Confédération africaine de football (CAF) Patrice Motsepe a abordé, avec le colonel Mamadi Doumbouya, ce retrait à Conakry.

Bien que Mamadi Doumbouya ait érigé la Coupe d’Afrique des nations de football 2025 en «priorité nationale», le nouveau régime guinéen ne pouvait rattraper le retard accumulé depuis huit ans.

«Pour la CAN 2025, la décision a été prise de ne pas continuer avec la Guinée parce que les infrastructures, malgré le grand effort déployé par les autorités, ne sont pas au niveau pour que la compétition puisse s’y dérouler. Il a été décidé de rouvrir l’appel à candidature pour la Coupe d’Afrique des nations de football 2025», a indiqué Patrice Motsepe lors d’une conférence de presse.

La même source rappelle que la Guinée s’est vue attribuer l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football 2023 en septembre 2014, sans appel à candidature.




Alors que le nombre d’équipes participantes au tournoi est passé de 16 à 24 pays, le Cameroun avait cédé la Coupe d’Afrique des nations de football 2019 à l’Egypte, pour se préparer à la Coupe d’Afrique des nations de football 2021, alors que la Côte d’Ivoire avait récupéré celle de 2023 et la Guinée celle de 2025.

Le pays, qui manque d’infrastructures sportives, avait six stades à bâtir, en plus des diverses infrastructures connexes à construire en trois ans.

Si un appel à candidature doit encore être lancé par la CAF pour la Coupe d’Afrique des nations de football 2025, le Royaume du Maroc est en bonne posture pour organiser la compétition footballistique continentale.

Mais il aura en face de lui d’autres prétendants de taille, à l’instar de l’Afrique du Sud et de l’Algérie.