Maroc: inquiétude après la fermeture des magasins Camaïeu en France

INQUIÉTUDE AU MAROC APRÈS LA FERMETURE DES MAGASINS CAMAÏEU EN FRANCE

L’enseigne française Camaïeu, spécialisée dans la vente de vêtements pour femmes, a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Lille le 28 septembre dernier, occasionnant la fermeture des 514 magasins situés en France. Une situation qui ne sera pas sans conséquences sur les quatre magasins au Maroc.




C’est le samedi 1ᵉʳ octobre que tous les magasins de la marque Camaïeu en France ont définitivement fermé leurs portes, conséquence directe de la décision du tribunal de Lille.

Environ 2600 personnes se retrouvent au chômage.

Au Maroc, les quatre magasins de l’enseigne française gérés en franchise par « Ma Franchise Group », se posent déjà des questions sur le sort qui leur sera réservé, rapporte Challenge.

Camaïeu fait partie de ces nombreuses entreprises qui n’ont pas pu survivre à la crise sanitaire.

Une cyber-attaque viendra aggraver une situation financière déjà insoutenable pour les caisses de l’enseigne française.

Malgré tous ses efforts, Wilhelm Hubner, le président du groupe, ne réussira pas à sauver les meubles.

L’enseigne a été placée en redressement judiciaire le 1ᵉʳ août dernier.




L’enseigne fondée en 1984 a fermé tous ses magasins en France.

Tous les regards sont tournés vers ceux de l’étranger.

Ils sont environ 300 éparpillés à travers le Maroc, l’Arabie saoudite, Bahreïn, la Belgique, les Émirats arabes unis, l’Espagne, la Hongrie, l’Italie, le Koweït, le Luxembourg, la Pologne et le Qatar.

Au Maroc, le premier point de ventes Camaïeu a été inauguré en décembre 2011, lors de l’ouverture du Morocco Mall.

Trois autres magasins verront le jour à Rabat (au Mega Mall puis dans le quartier Rabat Agdal sur l’avenue Fal Ould Ommeir) et à Casablanca (Marina Shopping).

Pour le moment, le groupe qui gère la marque au Maroc indique « ne pas avoir de visibilité sur ce qui va se passer depuis la liquidation judiciaire de l’enseigne en France ».