Maroc: plaidoyer pour en finir avec les chiens errants

MAROC : PLAIDOYER POUR EN FINIR AVEC LES CHIENS ERRANTS

La prolifération des chiens errants dans les villes marocaines soulève de plus en plus l’inquiétude des populations, qui réclament des mesures urgentes et efficaces. Des appels se multiplient pour résoudre définitivement cet épineux problème.




Sources de plusieurs cas de décès, ces canidés, en nombre grandissant dans les rues marocaines, représentent un véritable danger pour les populations, malgré les nombreuses campagnes initiées par les municipalités pour y faire face.

L’on se demande si le problème est insoluble et des voix appellent l’État à se préoccuper de la situation.

Agadir, Casablanca, Marrakech, Salé, etc., les chiens errants dictent toujours leur loi, faisant de plus en plus de victimes, rapporte Maroc Hebdo, qui rappelle le dernier drame causé par ces animaux.

Dans la nuit de mardi 13 au mercredi 14 septembre dernier, une enfant de cinq ans est dévorée à Drarga, située dans la banlieue d’Agadir.




« Je croise régulièrement un groupe de chiens errants dans la corniche durant mon jogging. Une situation intrigante, surtout dans ce lieu très fréquenté par les usagers. Les autorités doivent prendre à bras-le-corps cette problématique pour éviter des drames », a alerté un habitant de Casablanca.

Dénonçant ce phénomène qui constitue un réel problème de santé publique et de salubrité, plusieurs parlementaires ont récemment interpellé le ministre Abdelouafi Laftit sur les mesures concrètes que comptent prendre son département pour lutter contre cette présence inquiétante des bêtes.

Une situation qu’il juge préoccupante et qui nécessite, selon lui, des décisions urgentes.