Le Maroc candidat au Conseil de sécurité de l’ONU pour 2028-2029

LE MAROC CANDIDAT AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE MANDAT 2028-2029

Le Maroc prévoit de présenter sa candidature à l’adhésion au Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2028-2029.




L’annonce de la candidature du Maroc à l’adhésion au Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2028-2029 a été faite par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, à l’occasion d’un point de presse animé, à Rabat, avec son homologue de Luxembourg, Jean Asselborn, qui effectue actuellement une visite au Maroc.

Le chef de la diplomatie marocaine s’est félicité, dans une déclaration, de l’appui du Luxembourg à la candidature du Maroc.

Pour rappel, le Maroc a siégé au sein de l’instance exécutive des Nations unies en tant que membre non-permanent à trois reprises : 1963-1964, 1992-1993 et 2012-2013.

La candidature marocaine, au nom de l’Afrique, doit être examinée au printemps de 2027 par l’Assemblée générale des Nations unies.




À savoir que le Conseil de sécurité des Nations unies est l’organe exécutif de l’Organisation des Nations unies

La Charte des Nations Unies confère au Conseil de sécurité la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales. Le Conseil compte 15 membres disposant chacun d’une voix.

Aux termes de la Charte, tous les États Membres sont tenus d’appliquer les décisions du Conseil .

Le Conseil de sécurité est compétent au premier chef pour constater l’existence d’une menace contre la paix ou d’un acte d’agression.

Il invite les parties à un différend à régler ce différend par des moyens pacifiques et recommande les méthodes d’ajustement et les termes de règlement qu’il juge appropriés.

Dans certains cas, il peut imposer des sanctions, voire autoriser l’emploi de la force pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.