L’Espagne et le Maroc font échouer un projet terroriste

L’ESPAGNE ET LE MAROC FONT ÉCHOUER UN PROJET TERRORISTE

Une opération sécuritaire menée conjointement par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) et le Commissariat Général des Renseignements de la Police nationale espagnole, a permis le démantèlement d’une cellule terroriste active à Nador et Melilla.




La cellule terroriste aurait des liens avec l’État islamique. Au cours de l’opération, deux individus ont été arrêtés à Nador et neuf autres ont été interpellés à Melilla, indique le Bureau central d’investigations judiciaires dans un communiqué.

Les perquisitions opérées dans les deux villes ont permis la saisie de matériels informatiques sous forme de téléphones mobiles, de cartes SIM, d’un ordinateur et de supports numériques.

Cette opération témoigne de la volonté du Maroc et de l’Espagne de combattre le terrorisme et l’extrémisme, indique-t-on.

Selon les données préliminaires de l’enquête toujours en cours, les membres de cette cellule terroriste comptaient recruter des jeunes au profit des organisations terroristes.




Ils comptaient faire cela en diffusant des discours et contenus numériques à travers les systèmes informatiques ou la communication directe.

Des recherches et investigations effectuées, il en ressort que cette cellule terroriste serait étroitement liée à celle démantelée en décembre 2019 dans la banlieue de Madrid et la ville de Nador.

Les deux membres de cette cellule terroriste interpellés à Nador et âgés de 34 et 39 ans ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête en cours.

Il en est de même pour les suspects arrêtés à Melilla.

Les autorités au niveau des deux pays poursuivent les enquêtes afin de mettre hors d’état de nuire toutes les personnes impliquées dans les activités de cette cellule terroriste.