Maroc: baisse de l’activité immobilière

BAISSE DE L’ACTIVITÉ IMMOBILIÈRE AU MAROC

Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continuent de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2% en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).




Il s’agit tout de même d’une légère amélioration du rythme de l’activité, indique la note de la Direction des études et des prévisions financières, rappelant que les ventes de ciment avaient connu un repli de 12,4% entre mars et juillet.

Par rapport à la période d’avant la crise, les ventes ont régressé de 7,7%.

Pour expliquer la situation, la note pointe la bonne performance enregistrée dans les ventes des segments du béton prêt à l’emploi (+31%), du bâtiment (+17,6%) et de l’infrastructure (+11%), lesquelles ont atténué les reculs enregistrés dans la commercialisation des segments « distribution » (−15,7%) et « préfabriqué » (−2,7%).

À fin août, les ventes cumulées du « béton prêt à l’emploi » et de « l’infrastructure » ont évolué respectivement de +5,4% et +6,7%, précise la même source.




Selon prévisions du Haut-commissariat au plan (HCP*), après une relative stabilité constatée au 2ᵉ semestre, le volet « construction » va de nouveau régresser, ceci, en raison de la contraction de l’activité attendue dans le « génie civil ».

Cette évolution serait accompagnée par une stabilité des effectifs.

Le Haut-commissariat au plan (HCP*) indique que 42% des chefs d’entreprise opérant dans le secteur rencontreraient des difficultés d’approvisionnement en matières premières. Et les choses ne sont guère plus reluisantes pour ce qui est de la trésorerie que 66 % d’entre eux jugent difficile.

*HCP: le Haut-Commissariat au plan est l’organisme chargé de la production, de l’analyse et de la publication des statistiques officielles au Maroc.