Maroc: une plateforme pour l’équivalence des diplômes obtenus à l’étranger

E-EQUIVALENCE: LA NOUVELLE PLATEFORME NUMÉRIQUE DESTINÉE AUX DIPLÔMES OBTENUS À L’ÉTRANGER

Une nouvelle plateforme digitale vient d’être lancée par le ministère de l’Enseignement Supérieur au profit des étudiants marocains ayant obtenu leurs diplômes à l’étranger. La transition vers le numérique a pour but de faciliter et d’accélérer les démarches des demandes des équivalences de diplômes.




Nombreux sont les Marocains qui ont choisi de poursuivre leurs études à l’étranger et décidé de retourner à leur pays d’origine afin d’intégrer le marché de travail marocain.

Pour ce, certains de ces étudiants, dont l’établissement étranger qui a délivré le diplôme est reconnu par l’État, sont dans l’obligation de passer par la procédure de l’équivalence de diplôme qui peut parfois être longue.

“L’étude de ces demandes d’équivalence nécessite un contrôle minutieux des cursus universitaires des personnes concernées de la part de professeurs chercheurs dans les différentes spécialités” explique Abdellatif Miraoui, ministre de l’Education supérieure.

Il ajoute ainsi que cinq commissions spécialisées dans divers domaines sont engagées au niveau de ce processus méticuleux et sont hautement qualifiées pour accepter ou refuser une demande d’équivalence en s’appuyant sur des critères très précis.




L’objectif du département de l’Enseignement Supérieur est de simplifier, au moins la première étape de la demande, en lançant cette plateforme numérique (avec guide), qui permettra aux demandeurs de saisir directement leurs informations personnelles, les informations relatives aux cursus de formation, de joindre les pièces et documents requis constituants le dossier de demande d’équivalence et de prendre un rendez-vous pour le dépôt du dossier physique.

“Le ministère veille à digitaliser le processus depuis le dépôt de la demande avec les documents requis qui seront étudiés par un comité dédié avant de passer au dépôt physique du dossier”, précise le ministre.

D’après la réponse à une question écrite adressée par le groupe du parti politique “Mouvement Populaire”, le département du ministre prévoit actuellement une révision générale de la loi-cadre relative à l’équivalence des diplômes obtenus à l’étranger.




Il est à noter que la procédure actuelle et qui est entrée en vigueur en juin 2001, souligne que les candidats ayant acquis un diplôme de médecine à l’étranger doivent au moins passer une année au sein d’un Centre Hospitalier Universitaire au Maroc, tandis que les diplômés en pharmacie devront s’entretenir avec un comité spécialisé.

L’obtention d’équivalence pour ces deux spécialités peut durer jusqu’à 6 mois.

En revanche, la procédure ne prend qu’entre 2 à 3 mois, selon le dossier du candidat, pour les étudiants ayant obtenu des diplômes en architecture, ingénierie, droit et commerce.

Rappelons ainsi qu’un total de 2794 dossiers dans les différentes spécialités, ont été contrôlés durant l’année universitaire 2021-2022 par les commissions sectorielles chargées d’équivalence des diplômes.