Standard & Poor’s: le Maroc conserve sa note avec des perspectives stables

STANDARD & POOR’S: LE MAROC CONSERVE SA NOTE AVEC DES PERSPECTIVES STABLES

Standard & Poor’s Global Ratings a annoncé le maintien de ses notes BB+ attribuées aux émissions souveraines à long terme du Maroc, avec des perspectives stables.




Selon l’agence de notation financière, cette dernière évaluation a été surtout motivée par l’exécution par le royaume de nouvelles réformes économiques et structurelles, lesquelles devraient impulser une croissance économique plus inclusive et une réduction progressive des déficits budgétaires.

Cette performance a été également maintenue grâce à la mise en place par le gouvernement des mesures pour amortir la hausse des prix sur les ménages et les entreprises, explique-t-on, précisant que des efforts budgétaires ont été fournis via la caisse de compensation et un plan d’urgence au profit du secteur agricole.

D’autres actions de l’exécutif ont également conduit à cette notation, fait savoir la même source.




Dans ses prévisions, Standard & Poor’s* estime, que « la flambée des prix mondiaux de l’énergie et des denrées alimentaires ainsi que les répercussions de la sécheresse pèseront sur la croissance du Maroc en 2022. »

Toutefois, l’agence table sur croissance de 1,4%, en hausse par rapport aux perspectives de Bank Al-Maghrib* (O,8%) et par rapport aux perspectives du Haut-Commissariat au plan* (1,3%).

*Bank Al-Maghrib – BAM, la Banque centrale du Maroc

*Haut-Commissariat au plan – HCP, l’organisme chargé de la production, de l’analyse et de la publication des statistiques officielles au Maroc

*Standard & Poor’s est une filiale de McGraw-Hill qui publie des analyses financières sur des actions et des obligations. C’est une des quatre principales sociétés de notation financière, avec Moody’s, Fitch Ratings et Dagong